Près d’un an après l’adoption par le gouvernement du Québec de la date butoir pour enchâsser la sensibilité culturelle dans sa loi sur les soins de santé, la ministre des Affaires autochtones de la province a annoncé qu’elle présenterait enfin un projet de loi à cet effet d’ici la fin de cette session parlementaire.

Ian Lafrenière a renouvelé la promesse de son gouvernement vendredi, quelques jours seulement après la publication d’un rapport selon lequel au moins 22 femmes autochtones du Québec ont été contraintes ou contraintes à la stérilisation entre 1980 et 2019, une pratique liée au colonialisme et au génocide.

Le rapport est le dernier de plusieurs examinant le traitement des populations autochtones par les services de santé du Québec.

Lafrenière a indiqué que le projet de loi qui inclut le principe de la sécurité culturelle dans la loi n’a pas été adopté au printemps comme promis parce que le gouvernement de la Coalition Avenir Québec voulait aborder la question dans un projet de loi distinct au lieu de l’inclure dans un autre, comme à l’origine. prévu.

“Je suis désolé que cela n’ait pas été fait au printemps dernier”, a-t-il déclaré lors d’une interview à Québec AM Vendredi. “Nous voulons envoyer un message fort, nous avons donc décidé de le reporter. Ce sera fait dans les prochaines semaines à un mois. Donc au début de cette session, ce sera fait.

Bien qu’une enquête de Radio-Canada en septembre dernier ait révélé des cas de stérilisation forcée chez les femmes noires et autochtones au Québec, la question n’avait pas été formellement étudiée dans la province car le Québec a refusé de faire partie d’une initiative fédérale en 2019 pour examiner la pratique forcée. stérilisation dans tout le pays.

le projet de loi sur la sécurité culturelle en santé qui arrive au Québec dit suite à l'étude des stérilisations forcées
L’ancien inspecteur de police de Montréal, Ian Lafrenière, écoute alors qu’il est présenté par le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, comme candidat du parti dans la ville de Vachon, sur la Rive-Sud de Montréal, à Longueuil, au Québec. Mardi 21 août 2018. (Paul Chiasson/La Presse Canadienne)

Le rapport, rédigé par des chercheurs de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), détaille les histoires de femmes de quatre Premières Nations, ainsi que de femmes inuites, qui ont subi des pressions, ont été contraintes ou induites en erreur dans des procédures de stérilisation. Ils avaient entre 17 et 46 ans au moment de la procédure.

Cet été, la commission sénatoriale des droits de l’homme a demandé que la stérilisation forcée soit criminalisée après avoir entendu le témoignage émouvant de neuf personnes qui ont subi les procédures sans leur consentement.

La sénatrice Yvonne Boyer, qui est membre de la Nation métisse de l’Ontario et membre du comité qui a défendu la question de la stérilisation forcée, a déclaré qu’elle croit que l’étude de l’UQAT permettra à davantage de Québécoises de partager leurs expériences.

“Avant c’était difficile d’entrer et de pouvoir parler aux femmes [in Quebec] qui voulait se manifester », a également déclaré Boyer dans une interview avec CBC Québec AM cette semaine, faisant référence au refus de la province de faire partie de l’effort national de recherche sur la pratique.

“Quand les femmes entendent parler d’autres femmes qui ont été stérilisées, elles se sentent, pour diverses raisons, un peu plus autonomes parce que tout l’acte de stérilisation est tellement traumatisant pour les gens”, a-t-elle ajouté.

Québec AM17:33La sénatrice Yvonne Boyer sur la stérilisation forcée des femmes autochtones au Québec

Tensions et promesses non tenues

Les tensions entre le gouvernement provincial et les dirigeants autochtones de la province se sont accrues depuis plus de quatre ans que le gouvernement de la Coalition Avenir Québec est au pouvoir.

Les points de discorde comprennent l’annulation par François Legault d’une promesse électorale de 2018 d’adopter la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, ainsi que le refus de son gouvernement d’adopter le principe de Joyce – un appel à garantir aux peuples autochtones le droit à un accès équitable à la santé et des services sociaux suite au décès de Joyce Echaquan à l’hôpital Joliette.

En septembre, CBC News a rapporté que la formation sur la sensibilité autochtone conçue après la mort d’Echaquan avait été jugée « superficielle » et « digne de grincer des dents » par les professionnels de la santé autochtones. Le ministère de la Santé a par la suite promis de régler les problèmes qu’il avait signalés.

En 2019, le gouvernement Legault a également utilisé le rejet du pouvoir fédéral comme justification pour contester C-92, un projet de loi fédéral qui donne aux Premières Nations, aux Métis et aux Inuits l’autonomie sur le traitement de leurs enfants dans le système de placement familial.

Quelques mois auparavant, dans des excuses aux Premières Nations et aux Inuits à la suite de l’enquête de trois ans de la Commission Viens sur le traitement des Autochtones par la fonction publique québécoise et de son rapport final cinglant, Legault n’a pas reconnu l’existence de la discrimination systémique et du racisme. . dans la province.

Le projet de loi sur la sécurité culturelle en santé arrive au Québec dit-on à la suite de l'étude 1 sur les stérilisations forcées
Le chef de l’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador, Ghislain Picard, prend la parole lors d’une veillée pour les victimes autochtones, le jeudi 1er juillet 2021, à Québec. (Jacques Boissinot/La Presse Canadienne)

Lorsque le Québec a résisté aux appels visant à créer une exemption pour les communautés autochtones de réviser la loi sur la langue française, le chef Ghislain Picard de l’Assemblée des Premières Nations du Québec-Labrador a annoncé que les Premières Nations du Québec créeraient un « bureau d’autodétermination ». soulignant la difficulté qu’ils avaient à travailler avec le gouvernement de la CAQ avec son attitude « paternaliste » envers les communautés autochtones.

Avant les élections provinciales du 3 octobre, lorsque Legault a été réélu, Picard a déclaré : « Je ne peux pas dire aujourd’hui qu’il existe une relation politique solide et positive avec la province.

Encourager les femmes à porter plainte

Vendredi, Lafrenière s’est dit choqué par le rapport de la semaine dernière et a félicité Suzy Basile, son auteure principale et titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les questions relatives aux femmes autochtones à l’UQAT. Il a également félicité le Collège des médecins du Québec, l’ordre professionnel représentant les médecins de la province, pour sa réponse.

Le Dr Mauril Gaudreault, président du Collège, a écrit une lettre aux membres plus tôt cette semaine réitérant l’importance d’obtenir un consentement clair et éclairé des patients avant de procéder à une intervention.

“Les médecins doivent soigner et non juger. Tenter d’obtenir le consentement à la stérilisation alors que quelqu’un est en travail, comme cela a été rapporté, est absolument odieux », a écrit Gaudreault, invitant les victimes à porter plainte auprès de l’ordre.

“Il faut pouvoir dire : JAMAIS JAMAIS !” il a conclu la lettre avec des majuscules.

Gaudreault a déclaré dans une entrevue avec CBC News qu’il avait rencontré ce week-end Basile et le Dr Stanley Vollant, un chirurgien innu de l’hôpital Notre-Dame de Montréal qui a parlé ouvertement du racisme dans le système de santé du Québec après le décès de Joyce Echaquan.

Gaudreault a déclaré vouloir développer un processus qui permette aux femmes autochtones de se sentir plus en sécurité et plus à l’aise de déposer des plaintes auprès du collège, l’un des rares moyens disponibles pour tenir les médecins responsables des actions qui violent leur code d’éthique et qui peuvent éventuellement mener à des accusations criminelles.

source:

GET 1 MILLION SNAPCHAT SCORE FREE XBOX FREE GIFT CARD CODE GENERATOR NO HUMAN VERIFICATION NFT GENERATOR ART NFT COLLECTION FREE - BY OPENSEA ORLANDO MAGIC - NBA JERSEY FREE XBOX ONE GIFT CARD CODE ONLINE WITH OTHER CODES PAYPAL FREE MONEY PAYPAL MONEY ADDER Get 5,000 Dice Dreams Coins! - Dice Dreams Free Rolls And Coins 2023 GET MORE CREDITS, WIN MORE GAMES WITH OUR BINGO BASH MOBILE CREDIT GENERATOR EARN 540 GEMS ON SHADOW LEGENDS RAID ALUCARE GENERATE UNLIMITED FREE COINMASTER SPINS 100% FREE Google play REDEEM CODE, Google Play gift card, How to get free redeem code for play store GENERATE UNLIMITED FREE BINGO BLITZ MOBILE CREDITS UNLOCK THE POWER OF FREE BILLIONAIRE CASINO CHIPS GET MINECRAFT FREE MINECOINS GENERATOR 2023 FREE MONEY TRANSFER UNLIMITED FREE ! CREDIT CARD TO BANK ! EXCLUSIVE TRICK CREDIT CARD TO BANK ! FREE TIKTOK FOLLOWERS GENERATOR!! WORKING 2023 SIMPLE METHOD - 10K FOLLOWERS ON TIK TOK *NO HUMAN VERIFICATION* 2023 Steam Gift Card Codes - Steam Wallet Codes Generator FIFA 23 FREE POINTS HOW TO GET THEM PAYPAL MONEY ADDER - EARN PAYPAL FREE MONEY IN 2023 FREE NO VERIFICATION PSN / XBOX / STEAM CODES GIVEAWAY - FREE XBOX GIFT CARD CODES LIVE

By admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

}